Chapelle c'est l'usine de demain !

Publié le 29 juin. 2020
Image
Mobilisés depuis des mois pour combattre la fermeture de l’usine papetière de la Chapelle Darblay en Seine Maritime, les travailleurs et travailleuses avec la CGT restent plus que jamais déterminés pour le maintien du site et des emplois. Même si le PSE est engagé faute de repreneur, pas question de voir plus de 90 ans de savoirs et savoirs faire, mis au panier et 217 salariés licenciés.

Mobilisés depuis des mois pour combattre la fermeture de l’usine papetière de la Chapelle Darblay en Seine Maritime, les travailleurs et travailleuses avec la CGT restent plus que jamais déterminés pour le maintien du site et des emplois.

Même si le PSE est engagé faute de repreneur, pas question de voir plus de 90 ans de savoirs et savoirs faire, mis au panier et 217 salariés licenciés.

Chapelle c'est l'usine de demain !

Son avenir porte des enjeux économiques, sociaux et environnementaux essentiels.

La fermer est un non-sens, en totale contradiction avec les discours gouvernementaux de l’impérieuse urgence écologique.

UPM ne veut plus de Chapelle ? On va s’en occuper ! Le syndicat CGT a obtenu le maintien du site pendant un an et on a des projets industriels pour son avenir.

Tous les pouvoirs politiques disent La Chapelle doit vivre. Il est grand temps de passer de la parole aux actes !

C’est ce que réaffirmeront les « pap chap » avec la CGT, venez nous rejoindre :

Le 1er juillet
Rassemblement à partir de 11h00 -
Ministère de l’économie et des finances - Bercy PARIS
Sauvez La Chapelle Darblay, un geste simple pour l’environnement !
Tous concernés ! Tous solidaires !

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

visuel-actualite
Economie et territoire

CESER : Séance du 18 juin

publié le 18 juin 2020

Les actualités de la confédération