UD

Déclaration des conseillers CGT CPAM de l’Orne

Publié le 29 Sep. 2020
Image
Déclaration des conseillers CGT CPAM de l’Orne Conseil du jeudi  24 septembre 2020          Les conseiller. ère. s CGT de la CPAM de l’Orne manifestent leur profond désaccord face aux orientations données par le rapport Vachey, dans le cadre de la future organisation de la branche « Autonomie », dite 5ème branche, prévue par la loi du 7 août 2020...

Déclaration des conseillers CGT CPAM de l’Orne

Conseil du jeudi  24 septembre 2020

         Les conseiller.ère.s CGT de la CPAM de l’Orne manifestent leur profond désaccord face aux orientations données par le rapport Vachey, dans le cadre de la future organisation de la branche « Autonomie », dite 5ème branche, prévue par la loi du 7 août 2020.

         Pour la CGT, la perte d’autonomie reste un statut lié à l’âge et / ou aux accidents de la vie. De ce fait, il est et doit rester un droit de la protection sociale couvert dans le cadre de la branche « Maladie » de la Sécurité Sociale, et ce tout au long de la vie.

         Les Conseiller.ère.s CGT ne peuvent que rejeter les termes de ce projet qui prévoit un financement basé sur la levée de l’impôt, quelle qu’en soit la forme (augmentation de la CSG, réduction des abattements fiscaux sur les pensions de retraite, diminution de l’AAH, jour supplémentaire dit de « solidarité », etc.).

         Seules les cotisations sociales, salariales et patronales, où chacun.e cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins, répondent  aux exigences d’une solidarité collective et universelle face à la perte d’autonomie.

         Faut-il y voir quelque manœuvre pernicieuse, mais c’est l’année des 75 ans de la Sécurité Sociale, cette vieille dame à la vitalité essentielle au bien-être et à l’avenir de notre société, que celles et ceux qui dirigent le pays organisent encore et toujours un peu plus son démantèlement.

         Ce n’est pas l’impôt qui doit financer la protection sociale, outil indispensable d’un service public à part entière, mais bien les cotisations sociales structurées autour du travail et du partage des richesses.

Alençon, le  24 septembre 2020

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération