Communiqué CGT Educ’Action - Oui, dans tout le secteur de l’Éducation, il est nécessaire de faire entendre notre colère !

Publié le 11 jan. 2022
Image
CGT
Les personnels ont repris après les vacances de Noël dans un climat fortement dégradé.  Une fois de plus la bonne volonté des personnels est mise à rude épreuve : gestion des attestations de tests, continuité pédagogique rendue compliquée par le retour des élèves au compte-gouttes, remplacements des enseignant·es insuffisants voire inexistants faute de recrutements… Pour justifier sa gestion de la crise, Jean-Michel Blanquer se réfugie, de nouveau, derrière des données pseudo-scientifiques à l’instar de ses déclarations dans les média...

Les personnels ont repris après les vacances de Noël dans un climat fortement dégradé. Une fois de plus la bonne volonté des personnels est mise à rude épreuve : gestion des attestations de tests, continuité pédagogique rendue compliquée par le retour des élèves au compte-gouttes, remplacements des enseignant·es insuffisants voire inexistants faute de recrutements…

Pour justifier sa gestion de la crise, Jean-Michel Blanquer se réfugie, de nouveau, derrière des données pseudo-scientifiques à l’instar de ses déclarations dans les média. Selon le ministre, s’agissant, par exemple, des contaminations chez les personnels, les enseignant·es feraient partie des catégories de personnels les moins contaminées (interview du Parisien du 2 janvier). Les données sur lesquelles s’appuie le ministre font référence à des données qui datent de l’année dernière. Nul doute que depuis quelques semaines, la donne a considérablement changé !

L’annonce de l’octroi de masques chirurgicaux, seulement d’ici fin janvier (revendiqués, par ailleurs, depuis des mois par les OS) est inacceptable. La CGT Éduc’action exige la distribution immédiate de masques chirurgicaux pour l’en-semble des élèves et des personnels et la distribution de masque FFP2 pour ceux et celles qui le souhaitent.

La CGT Éduc’action a toujours déclaré qu’elle était favorable au maintien de l’ouverture des écoles mais pas à n’importe quel prix et surtout pas au détriment de la santé et des conditions d’étude des élèves et des conditions de travail des personnels. Elle considère que les conditions de cette reprise sont catastrophiques et génèrent, chez les personnels, une véritable souffrance.

Actuellement, ils doivent se débrouiller, seuls, au jour le jour pour gérer les absences des élèves et des collègues, les retours des tests, la colère des familles, les changements de protocoles tous les 3 jours. La situation n’est plus tenable.

Localement, les personnels se sont déjà mobilisés ces derniers jours, y compris par la grève. La CGT Éduc’action sou-tient et soutiendra toutes les initiatives des personnels, notamment celles qui prendraient pour appui la mobilisation du 11 janvier pour l’hôpital et des moyens pour la santé et la mobilisation intersyndicale du 14 janvier « administration morte » dans les établissements scolaires.

La CGT Éduc’action appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser par la grève le 13 janvier 2022, contre un protocole sanitaire inapplicable pour exiger des créations massives et immédiates de postes pour non seulement garantir la santé et la sécurité des personnels et élèves, mais aussi pour leur permettre de travailler et d’étudier dans des conditions respectueuses de toutes et tous.

Pour ces mêmes raisons, elle appelle enfin les personnels à se mettre massivement en grève le 27 janvier, journée de grève interprofessionnelle pour les salaires et l’emploi.

Montreuil, le 7 janvier 2022

Les manifs en NORMANDIE :

JEUDI 13 JANVIER 2022 - RASSEMBLEMENT A 11H00  DEVANT LA CITE ADMINISTRATIVE A ALENCON

à Caen :
10 heures Place du théâtre pour aller vers le Rectorat

Manche : Cherbourg et saint Lô, 10h30, mairies

Repère revendicatif

Pour aller plus loin

Les actualités de la confédération